Décider pour Soi

Chroniques d'Une Follie qui est en mode tractopelle



Planète Indigo, Une Follie
Une Follie et ses 36 ans

Je me rends compte que l'hiver a ralenti les partages de la Vie du jardin, alors je vais tenter de résumer les évènements significatifs, le printemps étant arrivé (et sur le point de repartir...pas très loin j'espère !).

Les juments ont passé l'hiver dans un assez grand calme, avec leur routine quotidienne, nous avons eu différents épisodes météorologiques, avec de la neige et du froid, puis de la pluie puis ce dernier mois un épisode de sécheresse.

Cela a tout de même un effet rigolo sur Bianca qui peut passer d'un énervement intérieur au plus grand calme, d'un moment à l'autre...



Planète Indigo- Bianca
Bianca en mode sieste


Les animaux s'adaptent finalement bien à tout cela même si les poules par exemples, n'aiment vraiment pas la pluie ! Je me demande donc bien pourquoi on utilise l'expression "comme une poule mouillée" pour dire avoir peur, alors que dans ce que j'observe ce serait plutôt l'effet d'un profonde désespoir !!!


Et ces derniers temps il est arrivé une aventure incroyable à Amya, une poule du jardin sanctuaire. Un soir, elle est restée dans la volière (elle a dû louper la porte automatique...) et le matin j'ai découvert Amya blessée dans le poulailler.

Après enquête autour du poulailler, un animal (je pense une fouine) a réussi à la blesser à travers le grillage (pendant qu'elle dormait) et cet animal est ensuite rentré dans la volière en faisant un trou dans le grillage puis il s'est battu avec Amya et il est ressorti par un autre trou, la poule toujours là ! Poule 1-fouine 0.



Planète Indigo, Amya
Amya


J'ai donc isolé Amya, le temps de la soigner. Elle a dormi quelques jours dans la maison, puis en voulant lui permettre de se laver (les poules se roulent dans la terre pour se nettoyer), je l'ai descendue au jardin.



Planète Indigo, Amya

Et là Amya a décidé de retourner vers ses copines, elle a volé par-dessus les fils et elle a rejoint son groupe.

Personnellement j'aurais voulu encore la laisser à l'écart pour surveiller les plaies et leur cicatrisation, mais au final j'ai laissé Amya décider ce qui était juste pour elle.

Les autres poules l'ont acceptée à la seconde, donc je me suis dit que c'était réglé... Amya n'avait plus besoin de mes soins, mais de surveillance de loin.

Une belle expérience, déjà vécue plusieurs fois. Les animaux ont parfois besoin de nous en urgence, puis leur capacité de guérison est enclenchée et ils n'ont plus besoin de nous, ou juste en soutien.


Et pour finir les nouvelles, Une Follie, qui a passé un hiver au top malgré, ou grâce à son grand âge, a commencé la destruction des sureaux dans le jardin. Comme elle mue, cela la gratte (même si je l'étrille quasi tous les jours...) et elle se frotte sur les arbres en écrasant tout ce qui se trouve sur son passage. Un poney pour débroussailler les haies, il fallait y penser, une Follie l'a inventé...



Planète Indigo- débroussaillage


Beau printemps à tous...


Sandra, tisseuse de liens dans le jardin