Oser être soi, au milieu des autres

Les chroniques d’Une Follie (qui n'en fait toujours qu'à sa tête)


Vendredi Saint dans le calendrier, Bianca et Stella sont arrivées dans le jardin.



Stella et Bianca, Planète Indigo


Depuis quelques jours, Désirée et Une Follie avaient décidé de vivre ensemble et elles semblaient y trouver une grande paix.




Désirée et Une Follie, Planète Indigo

Mais comme la vie est mouvement, il était écrit que les deux ponettes avec lesquelles je collaborais depuis presque 7 ans pour la première et deux ans et demi pour la deuxième devaient quitter l’institution dans laquelle je travaille (encore quelques semaines), car dans la réorganisation générale, elles n’avaient plus leur place.


Avec la collaboration d’une âmie géniale, que je vous présenterai mieux plus tard, nous les avons rachetées.


Il ne me restait plus qu’à les transporter et à les présenter aux deux juments, fraichement amies.


Le transport s’est déroulé sans aucun problème, elles sont montées facilement dans le van d’une autre amie. Elles sont redescendues sans plus de stress.


Nous les avons ensuite mises au parc à côté de Désirée et Une Follie, qui pour la forme leur a fait quelques grimaces. Puis dimanche, sous un joli soleil, nous les avons lâchées dans la stabulation.


Et là le miracle s’est produit, elles sont toutes « tombées en amour »…



Bianca, Désirée et Une Follie

Juments, Planète Indigo


Juments Planète Indigo


Bon le lendemain, les plus âgées et les plus imposantes ont repris le contrôle des événements et du tas de foin et Bianca et Stella ont dû se résigner et se contenter du petit tas de foin et s’écarter poliment devant les anciennes.


Mais la cohabitation se passait à merveille, elles étaient toutes très tranquilles, elles se veillaient les unes et les autres pour dormir en sécurité et une grande paix régnait dans les parcs.


Puis Une Follie a décidé au bout d’une semaine qu’il fallait remettre un peu d’ordre dans tout cela et que chacune ait ses espaces. Nous avons donc modifié la stabulation et permis que les deux nouvelles puissent dormir et être en paix lorsqu’elles ne vont pas au parc avec les deux grandes.





La cohabitation est donc possible mais pas encore souhaitée par tout le monde H24…


Je me disais que comme souvent dans la vie, les animaux qui m’accompagnent ont de puissants messages. Chacune a des besoins différents et chacune montre ses limites autrement. A nous d’être attentifs et créatifs afin que tout se passe au mieux.


Quelle belle ouverture et quelle joie de les voir cohabiter, Bianca apprenant au passage les quelques règles sociales de base de la vie en troupeau ! Stella elle a besoin d’être acceptée et elle demande avec insistance notre présence et des gratouilles afin de se poser.



Stella et Bianca, Planète Indigo


Le simple fait de se poser au milieu d’un troupeau de chevaux a un effet incroyable si on arrive à créer un espace partagé, où chacun se sent en sécurité et inclut.


Je me réjouis de pouvoir partager cela avec les personnes qui ont envie de venir approfondir leur connexion aux animaux dans le jardin et qui auront envie de venir se ressourcer auprès des juments de toutes tailles et au grand cœur qui vivent ici désormais.


</