top of page

Une seule santé


Une seule santé pour les humains, les animaux et les écosystèmes





J’ai été particulièrement contente de me trouver avec un exemplaire de la Revue Durable entre les mains. Le numéro 57 de cette revue traite de manière fouillée et scientifique d’un domaine de réflexion et des recherches qui ont été menées afin de créer un réseau mondial qui fait la promotion d’une seule santé pour les humains, les animaux et les écosystèmes !


Deux mouvements, Une seule santé et l’Ecosanté sont présentés :

  • Une seule santé part de l’idée simple (en théorie, mais complexe à mettre en œuvre) que mieux soigner les animaux permet d’améliorer la santé humaine (en réduisant par exemple la résistance aux antibiotiques). De plus, mutualiser médecine humaine et vétérinaire permet de baisser les coûts globaux.


  • L’Ecosanté étend ce principe à l’environnement, et ainsi propose de prendre soin des écosystèmes permet d’avoir une amélioration de la santé des animaux et des humains.

Les visions scientifiques partagées dans cette revue sont très pragmatiques, comme le dit Jakob Zinsstag, dans une interview. Selon lui le concept d’Une seule santé apporte une forte valeur ajoutée aux projets (donc permet des économies). Les projets dont il parle se situent en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie. Il développe par exemple comment les troupeaux sont traités en même temps que les populations humaines locales et ceci à moindre coût. Il est dommage qu’aucune étude ne se situe en Europe, où nous n’avons peut-être pas encore pleinement conscience de dépendre de la qualité de nos sols et de l’eau que nous consommons. Peut-être cette dépendance n’a pas encore été assez pointée du doigt pour que l’on se penche dessus, sauf peut-être l’antibiorésistance, qui touche animaux et humains.