Laisser le temps et à la fois accueillir ce qui est


Les chroniques d’Une Follie (qui veille sur le jardin et qui taille les buissons…)



Planète Indigo


Nous voilà déjà (presque) à la fin du mois d’août, et je sens dans chaque instant passé dehors que nous avons bel et bien basculé dans la phase qui voit le soleil baisser.


En rentrant des quelques semaines que nous nous sommes permis loin du jardin et des animaux avec mon compagnons, je suis revenue avec un regard neuf.


J’ai été émerveillée de voir comment le temps fait son œuvre et comment aujourd’hui, vivent les juments et les poules.


Je me suis rappelée qu’en tant qu’humaine qui essaye d’être bienveillante et de bien faire, j’ai trouvé cette phase d’arrivée de Stella et Bianca incroyable et géniale à vivre mais aussi remuante, quand tout ne se passait pas dans la douceur et la simplicité.


Quand déjà un être vivant nous quitte, il laisse un vide, qu’il convient d’honorer et cela peut prendre du temps…

Je le vois à chaque fois que je le vis moi-même ou quand je communique avec des animaux décédés ou en fin de vie pour leurs gardiens.


Puis quand de nouveaux arrivants débraquent, toutes les énergies doivent se réorganiser.


Parfois, en tant qu’humaine, j’aimerais faire l’économie de ce temps. Je peux ressentir par moment comme de l’impatience, ou l’envie que les choses se passent et « avancent ».


Et là, en rentrant de notre bulle vélo au fil de l’eau, je me suis dis et j’ai ressenti que les énergies s’étaient posées et que chacun / chacune avait trouvé sa place…


Et que ce temps était juste, que tout va à son rythme, a sa mélodie et que je dois accueillir cela.


La vie a son rythme, elle se vit et je ressens l’envie de plus en plus d’être dans cette posture d’accueil, de ce qui EST à l’instant T.


Il n’y a souvent rien à faire, ni à dire, il y a à être de plus en plus présent à tout ce qui est.

Dans ce temps qui se déroule, l’oracle du jardin, qui avait vu le jour avec la collaboration de Lélie de Lancey qui a réalisé les illustrations, est en train de prendre une tout autre dimension.


En expérimentant les portes et les possibles qu’elles offrent aux personnes qui viennent a germé l’idée, de les imprimer pour pouvoir les transmettre et que chacun puisse ouvrir des 13 portes intérieures et tisser avec l’invisible, où il vit !


Alors je suis actuellement en train de voir ce projet descendre dans la matière et dans le courant de l’automne, la Magie des 13 portes intérieures sera prête à vous rejoindre.


Je pense que c’est le moment, le moment que cette reliance s’offre à chacun et que ce qui est né ici puisse voyager où c’est demandé.


Le temps et la lumière changent, nous allons vers les dorés de la fin de l’été et les petites juments on même commencé à muer afin de quitter leur poil d’été pour commencer à mettre un poil plus épais…






Tout est relié, ce qui est organique et ce qui est plus spirituel, et tout est aligné, à l’instant T.


Je suis en train de continuer de tisser avec Bianca. Cette dernière est à la fois très en demande de lien, de gratouilles, d’attention, de reliance de cœur à cœur mais à la fois elle aimerait que tout se passe vite et sans contrainte pour elle…


Par exemple, si je fais son pansage, que je la brosse, elle me montre tous les endroits qu’elle aimerait que je gratte, mais en faisant cela elle est très envahissante, puis, si et quand je passe aux endroits qu’elle aime moins, elle a tendance à filer ou à se défiler.

Alors je lui explique patiemment et sans user de contrainte, que je prendrai le temps qu’il faut mais que je démêlerai sa crinière ou que je curerai ses sabots…


Cela me fait aussi passablement réfléchir à ce que l’on « fait » habituellement avec les chevaux et le poids des habitudes culturelles véhiculées par des siècles de pratique de l’équitation.


C’est tout un programme de déprogrammer cela. Je suis remplie de gratitude face à cette possibilité qui s’offre à moi de vivre cette déprogrammation et de créer de nouvelles voies. Bianca n’a jamais été formatée à rien, donc elle crée aussi son lien unique aux humains avec nous.





Planète Indigo


Et nous allons bientôt recueillir des poules qui ont fini leur carrière de pondeuse dans une ferme bio de notre région. Je me réjouis de les accueillir, je pense à la fin du mois.


Dans cette douceur de la 5ème saison, le jardin et les animaux vous accueillent volontiers pour tisser un accompagnement sur mesure, si vous avez aussi besoin de douceur et de lumière dorée.


N’hésitez pas à venir à notre rencontre…


Sandra, tisseuse de lien dans la grande toile de la Vie