Les animaux face au deuil




Nous parlons assez facilement de la difficulté et de la douleur que nous, humains, nous ressentons lorsque nous perdons un animal (voir ici ).


Mais qu’en est-il des animaux ? Vivent-ils des deuils comme nous ? Quelle est leur attitude face à la mort d’un proche ou encore face à leur propre mort ?


Les Humains gardiens d’animaux sont témoins régulièrement de manifestation d’émotions chez leurs compagnons de vie. Chaque animal ressent et manifeste (de manière individuelle bien sûr) ses émotions face aux séparations, aux retrouvailles, que ce soit entre animaux ou avec nous.


Si les animaux ressentent et manifestent leurs émotions lors des retrouvailles et lors des séparations (qui n’a jamais vu un chat qui boudait ses humains au retour de leurs vacances, sans parler des représailles…), on peut logiquement se dire que la disparition d’un compagnon de vie va aussi être vécu et ressenti de manière individuelle.


On peut certainement, comme chez l’Homme, se dire que l’histoire personnelle de chaque animal va influencer son vécu lors de deuils. Pour certains animaux, c’est un déchirement de perdre un compagnon de vie et pour d’autres, cela va relativement bien se passer, voir passer inaperçu.


Peut-on dire que cela ne les affecte pas ? Je ne pense pas que l’on peut l’affirmer, mais je pense que certains départs sont mieux préparés que d’autres… En cas d’accident, par exemple, on peut voir des animaux rester face à un animal décédé, comme s’ils ne comprenaient pas. Voici un exemple : https://positivr.fr/poneys-deuil-new-forest-angleterre/ où un troupeau de poney veille l’un des leurs décédé accidentellement. Et lors de vieillesse de l’un des leurs, on peut voir des chevaux en paix avec le départ de l’un d’entre eux.


Cela nous amène à la question suivante : les animaux ont-ils conscience de leur propre finitude ? Se préparent-ils à partir ? Se disent-ils au revoir ?


Pour avoir été témoin de chevaux qui veillent leur compagnon en train de s’éteindre, puis s’éloigner, l’air serein, je pense pouvoir dire qu’ils se disent au revoir quand ils en ont la possibilité.


Je pense que chaque être vivant sent et lâche au moment de mourir, animaux comme humains. Sauf peut-être en cas d’accident, où là tout est accéléré. Je postule donc qu’en cas de départ pour cause de vieillesse ou de maladie, les animaux ont conscience de leur fin imminente.


Quand j’ai eu la chance d’accompagner des animaux lors de leurs derniers instants, j’y ai souvent vu un reflet de leur manière de vivre. Ils sont partis chacun à leur manière. Certains avec un grand calme, d’autres en luttant et d’autres encore avec soulagement alors qu’il m’avait fallu du temps, à moi, pour me décider à les accompagner.


Je pense qu’accompagner nos animaux avec conscience jusque sur le seuil et les laisser traverser, à leur manière, fait de nous de meilleures personnes…


Et comme chacun le vit différemment, voici trois messages d’animaux en lien avec la mort et les deuils vécus :


Message d’une tortue

Nous acceptons entièrement le flux de la vie et nous nous y abandonnons le moment venu, sans crainte ni tristesse.



Message d’un cheval

Nous nous abandonnons à la mort quand notre mission de vie avec notre humain est terminée. Parfois notre mort fait partie de cette mission, des partages et des apprentissages partagés. Tout est toujours juste, à l’instant où cela se déroule.



Message d’un petit âne gris, pour les animaux qui restent

Ce qui n’est pas facile, c’est quand le troupeau doit se restructurer quand l’un de nous meurt, car toute l’énergie doit être réorganisée. Cela peut prendre du temps et de l’énergie aux autres, afin de recréer un champ stable. Nous sommes heureux d’avoir pu accompagner ceux qui sont partis. Ils sont toujours en lien avec le troupeau, mais d’une manière subtile et spirituelle.


© 2020/Planète Indigo - Sandra Massy - +41 79 647 91 24 - infoplaneteindigo@gmail.com - Suisse

  • Facebook
  • Instagram