Poule ou coq ?

Chronique d'Une Follie (qui n'en fait qu'à sa tête)





Est-ce que vous jouiez aussi à poule ou coq quand vous étiez enfant avec les hautes tiges des graminées ?


Des souvenirs sympas quand je me promenais en été et que les grandes herbes nous invitaient à tester notre intuition...


Mais aujourd'hui dans le jardin de Planète Indigo, il s'est déroulé plusieurs choses qui allaient clairement à contre sens de ce que je croyais dans l'ordre des choses.


Commençons par le début de ce mardi ensoleillé. Je suis descendue à la yourte pour faire une communication avec une cliente et ses animaux.

Et là j'entends très distinctement une des poules faire un bruit suspect...


Saperlipopette, il me semble bien entendre quelqu'un essayer de chanter un petit cocorico !


Et en m'approchant de la poule en question, force est de constater que ma jolie petite poule aux belles plumes colorée s'est métamorphosée en coq.



Camille et ses plus belles plumes...

Bon nous avions un doute dès le premier jour et nous avons baptisé cette poule Camille, en prévision de la découverte du jour, à savoir celui de son genre différent de celui prévu quand nous avons acheté 3 poussines...


Camille a donc les plus belles plumes, l'air le plus altier et ils suit ses dames, comme il se doit.





Première surprise du jour, qui en était une demi, car nous nous en doutions un peu.


Puis en début d'après-midi, je mets Désirée au parc et j'ouvre le deuxième enclos pour Une Follie, qui au lieu de prendre le virage prévu pour aller dans le bon parc, décide de foncer dans les fils et de rejoindre Désirée, au petit galop.


Bon là clairement je me dis que je dois intervenir, parce qu'Une Follie ne cohabite avec personne.

Mais la vieille dame ne l'entend pas de cette oreille et elle refuse de repartir dans la bonne direction et je finis par les laisser les deux dans le même parc, qui est immense, donc elles ont la place de s'éviter...


Il y avait déjà eu une alerte il y a quelques semaines, un matin j'étais descendue nourrir les chevaux et j'avais trouvé une Follie dans la stabulation de Désirée et Pamino.


Mais aujourd'hui, elle m'a montré et prouvé que les ponettes aussi peuvent changer d'avis et qu'à l'aube de sa 36ème année, Mme de la Praley décide dans quel parc elle veut aller et avec qui...


C'est une grande nouveauté parce que depuis qu'elle est chez nous (depuis 15 ou 16 ans), elle refuse de partager son espace avec quiconque et elle n'a jamais montré aucune d'envie d'être avec les autres. Désirée est restée à bonne distance et elles sont remontées les deux ce soir et je les ai séparées pour la nuit et pour manger.


C'est une belle leçon de vie de la part de cette grande Dame, qui me montre qu'on peut changer à tout âge et je lui montre à mon tour que l'on peut aussi être entendue dans ses envies, même quand on est une ponette d'âge canonique (on multiplie par 3,5 l'âge d'une cheval pour obtenir l'équivalent en âge humain, faites le calcul...).


Comme nous allons certainement accueillir un ou deux nouveaux équidés ces prochains jours ou semaines, nous verrons comment de nouvelles arrivées influencent les habitants du jardin et les liens qui se tissent.


Je souhaite que pour vous aussi ce mois de février 2021 amène de nouvelles alliances et de nouvelles énergies.







© 2021/Planète Indigo - Sandra Massy - +41 79 647 91 24 - infoplaneteindigo@gmail.com - Suisse

  • Facebook
  • Instagram